Week-end de ski aux Arcs

Skier aux Arcs

C’est en décembre que l’appartenance à l’industrie du ski prend tout son sens. Pendant le reste de l’année, nous sommes enfermés dans un bureau et nous vous envoyons en vacances dont nous ne pouvons que rêver. Mais en décembre, avant que la saison ne commence vraiment, nous “devons” tester nos stations, nos hôtels et nos chalets. Certains d’entre nous sont donc allés aux Arcs pour découvrir les stations et le Chalet des Cascades.

Les Alpes

Arc 2000

En entrant dans Arc 2000, j’ai visité très peu d’endroits qui ressemblent plus à une station de ski qu’ici. Les pistes traversent la ville, donc ce sont des motoneiges plutôt que des voitures et même les motoneiges ne sont autorisées qu’après la fermeture des pistes. Les voitures sont garées dans des parkings souterrains, laissant le village à flanc de montagne aux skieurs. C’est un joli petit groupe de bars et de magasins et nous y avons trouvé un peu de vie après la tombée de la nuit – rien de bruyant mais c’était début décembre, nous ne nous attendions à rien de plus.

Vous pouvez descendre avec la petite télécabine à Arc 1950 qui a été un spectacle de Noël à voir. Les bâtiments aux couleurs pastel, à l’américaine (ils sont l’œuvre du même architecte qui a conçu Whistler au Canada) sont magnifiques. L’immense sapin de Noël illuminé domine la place enneigée où l’on distribuait du chocolat chaud, du vin chaud et des guimauves sans raison particulière.

Il semble que nous soyons arrivés à Noël et qu’il y ait une super petite pizzeria que nous avons découverte pour le déjeuner dans Le Vache Rouge (la vache rouge) ; ici aussi, vous pouvez passer directement à la porte d’entrée. C’est moi qui traverse littéralement le village en skiant jusqu’à notre lieu de déjeuner (en pension), une expérience glorieusement inédite :

Chalet des Cascades

Nous sommes restés au Chalet des Cascades qui se trouve au milieu de la piste, au milieu de la zone des débutants, rien de moins. Après avoir trié nos skis et nos forfaits pour la matinée, nous avons été récupérés par le garde forestier – une sorte d’engin de tracteur à quatre roues motrices qui nous a fait grimper la centaine de mètres jusqu’aux Cascades, ce qui m’a franchement époustouflé.

Les photos ne rendent pas justice à l’endroit, des vues aux chambres et des salons tout simplement ridicules au robinet de bière, c’est un chef-d’œuvre de feu, un lieu de fête chic et un havre de détente roulé en une pêche d’endroit. Il est vrai que cela ressemble plus à un appartement de luxe au bord d’une piste qu’à un chalet confortable, mais nous ne nous sommes pas plaints.

À l’extérieur du chalet, des bancs de poudreuse vierge nous donnaient beaucoup de neige pour jouer avec le patin à neige que nous avions emprunté au magasin de location – un engin en grande partie incontrôlable mais hilarant, un croisement entre un snowboard, un skimboard et une planche de surf. Le lendemain, nous avons pu goûter pour la première fois au domaine skiable que nous avons exploré avec délice. Le dîner n’a fait qu’améliorer l’endroit et, tard dans la nuit, en dégustant les vins avec les chalets, les deux premiers invités nous ont vus nous coucher alors que la neige tombait dehors avec rien d’autre que la montagne à regarder.

Ski

Nous avons passé la matinée à prendre un croissant au bacon et au fromage et à déguster un café fort à la hâte avant de sortir du chalet pour nous éclaircir les idées avec un peu d’air de la montagne, nous accrocher et partir. Il suffit d’éviter les tapis magiques, sinon les moniteurs de ski ont tendance à s’énerver. Nous avons supprimé le plan des pistes et nous nous sommes dirigés vers ce qui nous semblait le mieux. La viabilité était faible dès le départ, nous nous sommes donc dirigés vers les arbres autour d’Arc 1800, qui offre un grand choix de pistes à parcourir, mais les meilleures pistes sont arrivées dans l’après-midi, lorsque, après un long déjeuner au fromage et un arrêt au bar de l’igloo avec un peu de courage néerlandais, le ciel s’est éclairci et le sommet du Col de la Chal, à 2 600 mètres, est devenu un terrain de jeu de poudreuse pour balayer les virages entre les pistes encore presque vierges. Quelques dernières descentes fantastiques lors de notre incroyable et incroyablement courte visite d’une nuit dans cette fantastique station. Nous avons eu le temps de rentrer à ski au magasin de location, de déposer notre matériel et de nous rendre à notre prochaine escale à Méribel.

Est-ce que je retournerai aux Arcs ?

Est-ce que je retournerais aux Arcs pour des vacances au ski ? Si je pouvais rester au Chalet des Cascades, je n’hésiterais même pas. Le domaine skiable est vaste et agréable et les quatre villages, cinq si l’on compte Vallandry, offrent chacun quelque chose de différent et La Plagne, reliée par la remontée mécanique à deux étages du Vanoise Express, double presque le domaine skiable. Les Arcs est une station idéale pour avoir vraiment le sentiment d’être loin de la ville avec les stations villageoises sans voiture et sans route ; on a l’impression d’être au sommet de la montagne, loin de tout. Si je devais retourner au Chalet, ce serait mon premier choix ou si je cherchais un endroit un peu plus bruyant, j’essaierais alors de séjourner à Arc 1800 dans un endroit comme l’hôtel Aiguille Grive Chalets qui sont magnifiques en eux-mêmes.

0 replies on “Week-end de ski aux Arcs”