Voyage au Canada : découvrir la faune et la flore du pays

Partir au Canada pour observer la faune et la flore du pays

La flore du Canada diffère d’une région à une autre. Il y a la toundra qui s’étend dans les régions arctiques et séparée des forêts tempérées et des prairies du sud par la forêt boréale formant une bande de 1000 km… Chaque écosystème abrite, en plus, des animaux différents. La densité d’habitants au kilomètre carré permet, par ailleurs, à la végétation et à la vie sauvage de s’épanouir pleinement. N’hésitez donc pas à lire la suite de l’article afin de découvrir les merveilles qu’abrite le pays.

Partir à la découverte de la flore

La toundra arctique, la végétation nordique

C’est un des paysages nordiques qu’il faut visiter au cours de votre voyage au Canada. Il se caractérise par quelques herbes, mousses, lichens et plantes qui fleurissent annuellement pendant une courte période. Vous y retrouverez des marais, des tourbières ornées de quelques joncs, des carex et des linaigrettes. Essayez de passer pendant l’été. C’est en cette saison que les fleurs s’épanouissent le plus et revêtent la plus grande variété de couleurs.

Les animaux y sont assez rares à cause du froid qui les pousse à aller plus au sud. Vous y retrouverez néanmoins de nombreuses variétés d’oiseaux : le grand corbeau, le harfan des neiges, le lagopède… Les mammifères y sont un peu moins diversifiés. Vous y croiserez cependant, des renards roux, des loups arctiques, des caribous, des ours ou encore de mignons petits lemmings.

Les forêts canadiennes

Les forêts canadiennes peuvent être classées en trois catégories :

  • La forêt boréale du canada

La forêt boréale canadienne occupe près de la moitié du territoire. Vous y verrez différentes variétés d’arbres. On en compte pas moins d’une vingtaine. Les groupes les plus représentés sont les conifères (épinettes, sapins mélèzes et pins) suivis de près par les caduques (peupliers, bouleaux)… Le sol quant à lui, est recouvert de quelques baies, de mousse et de lichen.

  • La forêt némorale

La forêt némorale est principalement constituée d’arbres à feuilles caduques. Vous y verrez donc, en automne, de nombreux festivals de couleurs. Différentes plantes se côtoient dans ces espaces. Vous rencontrerez, par exemple, des chênes, des érables et des bouleaux dans lesquels vivent différentes variétés de mammifères.

  • La forêt pluviale côtière 

La forêt pluviale n’occupe qu’un espace assez restreint. Elle joue, toutefois, un rôle important dans la production d’oxygène. Les pluies qui déferlent sur la région favorisent, par ailleurs, l’apparition d’une végétation dense et variée. Vous y retrouverez par exemple des tuyas, des sapins, des cyprès des mousses, des fougères et différents arbustes à baies.

Observer la faune canadienne

La faune du Canada est très diversifiée. Il serait sans doute impossible d’en dresser une liste exhaustive. Cependant, il y a certaines espèces qui sont plus représentatives du pays que d’autres :

Différentes sous-espèces de cervidés

  • Le cerf de Virginie

Le cerf de Virginie est l’un des grands mammifères les plus courants en Amérique du Nord. Il se nourrit de gousse, d’herbe et de fruits. La particularité de leur système digestif leur permet de se nourrir de certaines plantes toxiques pour l’homme. Il est par exemple possible de citer le sumac grimpant ainsi que diverses variétés de champignons.

  • Le caribou

Le caribou se distingue quelque peu des autres cervidés. Les mâles et les femelles possèdent tous des bois. Pendant l’été, il est capable de parcourir plusieurs kilomètres afin d’échapper aux différents insectes volants qui le prennent d’assaut et qui le poursuivent sur de longues distances. Une fois l’hiver arrivé aux portes du Canada, il consomme principalement des lichens ce qui lui permet de survivre dans les nombreuses zones nordiques.

  • L’original

L’original est, lui aussi, une espèce à part. Il est capable de bien nager quelques jours seulement après sa naissance. Une fois adulte, il est capable de plonger à plus de 5,5 m de profondeur dans les étendues d’eau desquelles il extirpe les plantes dont il se nourrit.

L’ours : très présent dans les espaces verts

Si vous avez de la chance, vous rencontrerez aussi deux variétés d’ours :

  • L’ours noir

Grâce à la constitution de sa langue, l’ours noir est capable de se nourrir de minuscules aliments comme les bleuets ou les fourmis. À la naissance, cette espèce pèse environ 0,225 kg. Une fois adulte, il pèse entre 40 et 275 kg. Comme dans le cas des humains, les femelles sont souvent moins imposantes – physiquement – que les mâles.

  • Le grizzly

Le grizzly est une sous-espèce de l’ours brun. Son pelage est blond, brun, noir ou un mélange des trois. Son nom provient de la teinte grise que présente l’extrémité de ses poils. Au garrot, il mesure entre 1,05 m et 1,30 m et debout, sur ses pattes arrières, il peut mesurer 3,10 m.

D’autres animaux qui constituent la faune

D’autres animaux intéressants constituent la faune :

  • Le loup

Le loup est un mammifère intriguant. C’est l’un des rares animaux à chasser en meute. Qui plus est, sa structure sociale est très semblable à la nôtre. Les loups se déplacent, en effet, sous la conduite d’un couple dominant. Leur mode de communication, par contre, se fait par l’intermédiaire de hurlements. Cela leur permet de se rassembler ou de prévenir les loups aux alentours de la présence d’une autre meute.

  • Le raton laveur

Le raton laveur se reconnaît surtout par son masque noir spécifique. Il est appelé ainsi, car il fut un temps où on croyait qu’il lavait ses aliments avant de les consommer.

0 replies on “Voyage au Canada : découvrir la faune et la flore du pays”